location-saisonniere-pays-basque-tourisme-investissement-appartement-villa-surf-sud-ouest-biarritz-anglet-bayonne-st-jean-de-luz

31/10/2020

Vous voilà propriétaire d’un bien (Bienvenue !). Plusieurs questions se posent à vous : « dois-je le louer en saisonnier ou à l’année » ? « Lequel offre la meilleure rentabilité ? », « la meilleure sécurité financière ? ». Pas de panique, Easy Clés est là pour vous aider à y répondre. 


La location saisonnière : un marché en pleine explosion

Nous assistons à une très forte croissance du marché locatif et notamment du parc de la location saisonnière qui, selon l’Institut National Français, a progressé de 15,5% entre 2018 et 2019.

En effet, nombreux sont les vacanciers qui investissent dans la pierre afin de se créer un patrimoine immobilier (voir article « Pourquoi investir au Pays Basque en 2021 ») et d’en fructifier les avantages pendant plusieurs années. 

Ceci est également dû aux taux d’intérêt bancaires bas et aux nombreux dispositifs de défiscalisation. 


  • Les avantages de la location saisonnière 


- Une rentabilité plus importante : alors que les prix pratiqués par la location longue durée restent encadrés et soumis à l’IRL, ceux de la location saisonnière sont fixés librement et ne cessent d’augmenter, notamment dans les régions en plein essor comme le Pays Basque. C’est la loi de l’offre et de la demande. 


- Aucun risque d’impayés : le locataire règle obligatoirement (contractuellement) son séjour avant son entrée dans les lieux ; on s’assure ainsi aucun risque d’impayé. 


- Possibilité de profiter de votre bien : en effet, le bien n’étant (habituellement) pas loué 365 jours par an, vous aurez la possibilité de pouvoir en profiter ou en faire profiter famille et amis. Vous jouissez ainsi des disponibilités calendaires établies selon votre choix. 


- Abattement fiscal allant jusqu’à 71% pour les meublés classés : pour les LMNP (Locations Meublées Non Professionnelles) qui désirent classer leur bien en meublé de tourisme, l’abattement fiscal sera de 71%, ce qui n’est pas négligeable compte tenu de la forte imposition sur les résidences secondaires et des frais annexes à prévoir (taxe foncière et taxe d’habitation). 


  • Les inconvénients de la location saisonnière 


- Une gestion contraignante et chronophage : on se doute bien qu’une telle rentabilité entraîne obligatoirement une disponibilité et une gestion technique et administrative importante (arrivées/départs, états des lieux, contrats de location, interventions techniques, gestion financière etc…). Néanmoins, vous pouvez faire appel à une agence immobilière (autrement dit… nous !) pour gérer votre bien sans stress ! 

A noter la différence entre une simple conciergerie qui ne gèrera que l’arrivée des locataires ainsi que les ménages intermédiaires et une agence immobilière possédant la carte de gestion, qui s’occupera du bien de A à Z. (voir notre page « Propriétaire »).


- Vacance locative plus importante qu’en LLD : La vacance locative du bien dépendra de la ville dans laquelle il est situé ainsi que la concurrence accrue sur le secteur. Hormis dans des grandes villes comme Paris, les locations dépendront en règle générale de la météo et des vacances scolaires et des évènements populaires.


Le retour de la location longue durée face à la crise 

La crise sanitaire actuelle a entraîné une baisse des locations saisonnières et a laissé des propriétaires de résidence secondaire sans locataires. Un bon nombre d’entre eux se sont donc tournés vers la location longue durée, certes moins rentable, mais plus sûre en terme de rendement fixe à l’année. 


  • Ses avantages 


- Gestion simple du bien : outre l’état des lieux d’entrée et de sortie et quelques éventuelles interventions techniques durant la location, vous n’aurez rien de plus à gérer. De plus, un locataire « long terme » prendra soin de sa résidence principale et gèrera lui-même certains aspects de la location (entretien des extérieurs, des électroménagers etc…).


- Revenus locatifs réguliers : les revenus locatifs sont certes moins importants qu’en location saisonnière mais ils sont plus réguliers et assurent une rentabilité fixe, souvent appréciée auprès des banques.


  • Ses inconvénients 


- Rentabilité moins importante : comme énoncé auparavant, les loyers sont plus encadrés et donc moins importants qu’en location saisonnière ; les ménages à l’année n’ayant pas le même budget pour des vacances que pour leur résidence principale.


- Risque d’impayés : le fléau de la location longue durée demeure dans le risque d’impayé. Il est indispensable de louer votre bien à des personnes avec de bonnes garanties et de souscrire à une assurance loyers impayés. Vous pouvez faire appel à des sociétés spécialisées dans la souscription d’assurance loyers impayés qui permet de vous indemniser dès le 1er loyer impayé (le prix de cette assurance varie entre 2,5 et 5% du montant du loyer annuel).


- Aucune visibilité immédiate sur la dégradation du bien : le bien étant loué pour une durée minimum de 1 an (en meublé), vous ne pourrez constater l’état du bien qu’à la fin de cette période-là. C’est pourquoi une caution bien évaluée ainsi qu’un état des lieux d’entrée précis sont essentiels.


Vous hésitez encore ? Contactez-nous !